Weblims     OWA     Home     Contact Us    

Actlabs
Back to Home


255 of 343    Prev    Next     

March 22, 2012 - Burkina Faso Article

Burkina Faso SARL had it's official opening on March 22, 2012. The article below was posted on Sidwaya's website  to document the opening.

Secteur minier

Un laboratoire pour des analyses approfondies

22 mars 2012, par Webmaster, by Ouamtinga Michel ILBOUDO

ACTLABS-Burkina est la dénomination du laboratoire d’analyse d’échantillons miniers de la compagnie canadienne ACTIVATION LABORATORIES, inauguré le jeudi 22 mars 2012 à Ouagadougou. La cérémonie a été présidée par le Premier ministre, représenté par le ministre en charge des Mines, Salif Kaboré par ailleurs parrain de l’événement.

Avec un investissement de plus de 1,8 milliards de FCFA, la société ACTLABS-Burkina, dispose d’un équipement de haute technologie lui permettant de répondre efficacement aux besoins de ses clients qui ne sont autres que les sociétés d’exploration et d’exploitation minières. En démarrant ses activités le 1er février 2012, elle envisage d’analyser au minimum d’ici à la fin de l’année un million d’échantillons des industries minières. L’entreprise compte résorber le chômage en augmentant le nombre de ses employés de 60 présentement, à 120. Le benjamin des sociétés ACTLABS a des ambitions, à en croire le président du Groupe ACTIVATION LABORATORIES, Eric Hoffman. Ainsi, il entend faire du Burkina, un pôle de référence pour ses diverses activités en Afrique de l’Ouest en apportant des équipements complémentaires à hauteur de 2 milliards de FCFA. Les responsables de la société ont annoncé lors de la cérémonie d’ouverture officielle que ACTLABS est installé dans 30 pays à travers le monde. Les domaines de compétences sont nombreux et variés. Ils concernent notamment l’exploration et l’exploitation minière, la métallurgie, les analyses médicales et alimentaires.

La société mène également des analyses dans la recherche du pétrole et dans l’agriculture. Le directeur général de ACTLABS-Burkina, Boureima Apollinaire Compaoré a relevé la nécessité d’aller vite en besogne, mais il n’a pas occulté certains problèmes susceptibles de ralentir leurs activités. Parmi ceux-ci, figurent l’insuffisance de l’espace pour le renforcement des équipements et le coût élevé de la terre. A cela s’ajoutent également le manque de terrains viabilisés et la cherté de la connexion internet. Malgré l’immensité des difficultés rencontrées au cours de l’installation, la société fonde ses espoirs sur un soutien des autorités du pays afin de disposer de son propre cadre de travail. Rappelant que l’or est devenu le premier produit d’exportation au Burkina depuis 2009, le ministre des Mines, des carrières et de l’énergie, Salif Lamoussa Kaboré a souligné que l’essor du secteur a été rendu possible grâce à une politique volontariste du gouvernement. « Les recherches déjà faites et en cours, confirment la richesse du sous-sol burkinabè en plusieurs substances (or, zinc, manganèse, cuivre, fer,…) et le dynamisme des acteurs se reflète dans l’accroissement du nombre de permis de recherche qui passe de 434 en 2010 à 630 au 22 mars 2012 », a-t-il indiqué. Pour le ministre Kaboré, l’arrivée de cette société au Burkina est une très bonne nouvelle car elle contribuera sans doute à améliorer l’offre de services au profit des opérateurs miniers. « Je suis convaincu que votre expertise contribuera à introduire davantage de qualité et des offres de services complémentaires en analyses de laboratoires », a-t-il indiqué. De l’avis de l’ambassadeur du Canada au Burkina, Ivan Roberts, cette implantation de ACTLABS vient renforcer la présence canadienne au « pays des Hommes intègres » et du même coup, raffermit encore plus les relations entre les deux pays. « Après la présence des compagnies minières canadiennes, on assiste à celle des fournisseurs de biens et services dans les secteurs du forage, de l’analyse d’échantillons, des services d’ingénierie, de géophysiques et bien d’autres », a affirmé le diplomate canadien. Toutefois, les responsables de la société ont dit avoir été victimes d’une arnaque portant sur une somme de 30 millions de FCFA de la part de leur bailleur Noufou Compaoré. L’affaire traîne selon eux, en justice, il y a plus d’un an de cela. Actuellement, le nouveau site en location lui coûte la bagatelle de 4 millions de FCFA par mois. Les autorités ont visité les différentes installations de la société avant de quitter les lieux.


Activation Laboratories Ltd. | 41 Bittern Street, Ancaster, Ontario, L9G 4V5, Canada | TF: +1.888.228.5227
Search | Privacy | Contact Us | News RSS | Login